EN RAMPANT de David Clerson – Héliotrope

unnamedCelui qui s’est déjà fait un beau nom avec Frères, son premier roman paru chez Héliotrope en 2013, nous revient avec un nouvel effort qui semble tout aussi captivant, En rampant. C’est l’histoire d’Abel et Samuel, qui vaquent dans la campagne en quête de tout et n’importe quoi. C’est l’histoire d’un accident qui aura de graves conséquences, d’une distance qui s’installe chez les deux acolytes, mais d’un lien qui reste, pourtant. Ah, et ça parle aussi de « sociétés primitives, de théories conspirationnistes, de reptiles, d’arachnides et de fantasmes insurrectionnels. » Tenez-vous-le pour dit.

Mélissa Pelletier

 

LA MAIN HANTÉE de Louise Dupré, Éditions du Noroît

img1c1000-9782897660260

Être à l’affût des nouveautés littéraires, de la saveur du mois, de poésie vive, révoltée.  Lire pas mal tout ce qui sort, en quête de quelque chose qui me déplacerait de moi-même, ferait naître en moi la nécessité de dire à nouveau quelque chose. Et puis tomber sur le dernier Louise Dupré, La main hantée, et être frappé par une évidence. On est clairement ailleurs, et ça donne envie d’essayer de dire des choses venues d’aussi loin, nées d’une révolte aussi profonde. Dans ce recueil, l’auteure est attentive à ces petits drames quotidiens qui, mis bout à bout, sont révélateurs de l’histoire du monde, de ses injustices, de sa beauté souvent tragique.

Mathieu Simoneau

 

LE MONDE DES AUTRES de Line Deslandes – Québec Amérique

2273-240x

Après avoir gagné cinquante-quatre millions à la loterie, Louis opte pour le statu quo. Il continue de vivre dans le passé et d’idolâtrer son entourage : sa défunte mère ou encore Jack, son garagiste. Vivre par procuration est ce qu’il fait de mieux. Qui a dit que nous devions tous avoir des rêves à réaliser? Plus que l’argent, ce qui bouleverse réellement sa vie est la rencontre d’un ancien camarade de classe, Michel, son opposé, avec qui il se liera d’amitié. Ce premier roman de Line Deslandes intrigue par le choix du sujet. L’extrait publié sur le site de Québec Amérique annonce aussi une plume prometteuse.

Julien Fortin

 

SPLENDEUR AU BOIS BECKETT d’Étienne Beaulieu – Éditions Nota Bene

nb-spendeurboisbeckett

Étienne Beaulieu est depuis peu directeur littéraire de la maison Nota bene et il est en train d’en faire quelque chose de très intéressant, mélangeant habilement des essais universitaires plus ardus à des essais de style « réflexions personnelles » à la Montaigne. L’âme littéraire, son premier essai publié en 2014, m’avait beaucoup émue et je me réjouis de l’arrivée dans ma bibliothèque de Splendeur au bois de Beckett. L’essai s’annonce comme une réflexion de promeneur dans ce boisé en pleine ville de Sherbrooke, mais attention, Beaulieu nous a habitués à une érudition parfois vertigineuse et j’imagine bien que Splendeur au bois Beckett n’y échappera pas; c’est l’automne et les romans de plage, c’est terminé!

Maude Levasseur

 

DES FEMMES SAVANTES de Chloé Savoie-Bernard, Les Éditions Triptyque

telechargement

Après avoir publié Royaume scotch tape en 2015, Chloé Savoie-Bernard récidive cet automne avec son nouveau recueil de nouvelles Des Femmes savantes publié aux Éditions Triptyque. Bien qu’elles soient instruites sur les règles et savantes, les femmes mises en œuvre par l’auteure se retrouvent parfois confrontées à des limites où les choses achoppent. Elles vacillent entre plaire à l’autre ou être elles-mêmes, quitte à devoir s’adonner à quelques prouesses. Une écriture poétique, une écriture impure : tout le charme que nous connaissions déjà du travail de Savoie-Bernard se retrouve ici sous une nouvelle forme.

Vanessa Courville

 

CALIFORNIA GIRLS de Simon Liberati, Éditions Grasset

california-girls

Après le très réussi Eva, racontant la vie d’Eva Ionesco, Simon Liberati se penche sur la « famille » de Charles Manson cette saison-ci avec California Girls. Durant l’été de 1969, Liberati, alors âgé de neuf ans, est obnubilé par l’image des trois filles de Manson, celles-là mêmes qui étaient présentes lors du meurtre de Sharon Tate, la femme enceinte du cinéaste Roman Polanski. Les trois jeunes filles se présentent en cour, sourires aux lèvres, faisant scandale à travers les États-Unis. L’écrivain revient en ne lésinant pas sur les détails sur les trente-six heures qui ont entouré ces meurtres. Les images brutales et violentes s’accumulent, un roman cru et bouleversant se crée, par moments à la limite de la nausée. On entre dans le cerveau de ces filles de la Californie, qui ont tout donné pour leur Charlie et qui ont marqué à jamais la culture américaine.

Elizabeth Lord

LE SANS-PAPIERS de Lawrence Hill – Les éditions de la Pleine Lune

300

Le Sans-papiers raconte le difficile parcours d’un migrant, Keita, forcé de quitter un pays pauvre où il est menacé de mort, Zantoroland, pour un autre pays où il sera menacé de déportation, Libertitude. Coureur né, Keita courra et vivra clandestinement pour nourrir sa famille restée derrière lui. La Pleine Lune nous offre ici la version française de The Illegal, dernier roman de Lawrence Hill, auteur canadien du best-seller Aminata. Retenons que le livre promet d’être palpitant, d’autant plus qu’il est traduit par une maison d’édition qui a fait plus que ses preuves en matière de traduction d’œuvres anglo-canadiennes.

Julien Fortin

 

LE PLONGEUR de Stéphane Larue – Le Quartanier

poly11_plongeur_c1_rgb_300dpiLe monde de la restauration est peuplé de personnages plus grands que nature. C’est un milieu haut en couleur et en rebondissement où amour, amitié, tension, excès et cocasseries de toutes sortes se côtoient au quotidien.

Je le sais. J’y ai longtemps œuvré. Tout comme l’auteur du bouquin qu’il me tarde de lire, Le plongeur, premier opus de Stéphane Larue publié cet automne chez le Quartanier. Le narrateur, un étudiant en graphisme fauché par sa dépendance au jeu, se fait engager comme plongeur dans un resto de Montréal. Propulsé dans un fulgurant « rush » le premier soir, c’est le cuisinier Bébert qui le formera. Roman d’apprentissage sous fond d’hyperréalisme survolté : ça promet.

Brigitte Trudel

 

TROUPE 52 de Nick Cutter – Éditions Alto

alto-troupe52-couv-794x1200

Une troupe de scouts qui part camper sur une île déserte et se retrouve nez à nez avec un personnage inquiétant et dangereusement affamé… Voilà la prémisse d’une des neuf propositions d’Alto cet automne. On connaît sûrement Craig Davidson pour son recueil de nouvelles De rouille et d’os qui a inspiré le film éponyme, mais pour ses romans d’horreur, cela est moins sûr. Le fait qu’il les écrive sous le pseudonyme Nick Cutter n’y est peut-être pas pour rien… La traduction de Troop, un roman qu’on a comparé au croisement entre Sa Majesté des mouches et 28 jours plus tard, a manifestement de quoi piquer la curiosité.

Julien Fortin

 

I LOVE DICK de Chris Kraus, Les Éditions Flammarion

i-love-dick

Lors de sa publication en 1997, I love Dick de Chris Kraus fit grandement parler de lui. C’est d’ailleurs étonnant que ce fantastique roman n’ait pas été traduit en français avant. Flammarion tente le tout pour le tout avec cet opus pratiquement indescriptible. Chris Kraus, cinéaste en manque d’inspiration et femme mariée, rencontre Dick lors d’une soirée entre amis. Elle tentera de séduire l’homme avec l’aide de son mari en imaginant diverses performances artistiques autour de cet amour naissant. Kraus se penche sur le rôle de la femme en art en écrivant un livre où s’entremêlent le roman épistolaire, la critique d’art, le journal intime, tout ça sur fond d’autofiction presque surréelle. Il est inutile d’essayer de départager le vrai du faux, tout se situe ailleurs : dans l’habileté remarquable de Kraus à brouiller les pistes tout en écrivant un roman brillant.

Elizabeth Lord

 

RONDE DE NUIT de Laurie Bédard, Le Quartanier

9782896982813_original

Un premier recueil pour Laurie Bédard : Ronde de nuit, au Quartanier, qui sortira fin octobre. Après avoir entendu cette poète lors d’une lecture au Off festival de poésie de Trois-Rivières l’an dernier et avoir lu quelques-uns de ses textes sur le blogue Poème sale, je suis impatient de lire sa première œuvre. Le titre semble annoncer des noirceurs et des coins sombres qu’il nous faudra absolument visiter cet automne, afin de faire l’inventaire des êtres nocturnes qui se tapissent au fond de nous.

– Mathieu Simoneau

 

 

VOUS N’ÊTES PROBABLEMENT PERSONNE de Marie-Jeanne Bérard – Leméac Éditeur

14483604_10157491222635635_1292238592_n

Vous n’êtes probablement personne est le premier roman tant attendu de Marie-Jeanne Bérard chez Leméac. Ponctuée avec de fines illustrations, l’écriture épurée de l’auteure nous donne à lire l’histoire d’une jeune femme qui développe des sentiments pour son enseignant de peinture japonaise – une relation où les impossibilités, notamment celle de la différence d’âge, menacent. C’est donc grâce aux traits de l’encre sur le papier, grâce à des corolles bouleversantes, que certaines choses sont dévoilées, ou conservées sous silence, dans cet univers oscillant entre la vie et la mort.

Vanessa Courville

 

 

JE SAIS TROP BIEN NE PAS EXISTER de Nicolas Lévesque –  Éditions Varia

varia-jesaistropbien

D’emblée, le titre accroche. Ça parle de quoi, comment? C’est ça en fait: ça ratisse large, ça va à droite, à gauche, ça titube, ça bifurque… Et c’est ce qui attire l’attention avant même de se mettre à la lecture. Entre l’auteur qui se prend pour le premier ministre avant de passer beaucoup – beaucoup – de temps sur le site web du Musée McCord et autres dédales, l’essai présente une réflexion sur le Québec d’aujourd’hui, dans toute sa complexité et ses nuances. Nul besoin de dire que cette lecture risque d’être bien divertissante.

Mélissa Pelletier

 

 

VILLÉGIATURE d’Alice Michaud-Lapointe – Héliotrope

vilegiature_big-1472758355

Alice Michaud-Lapointe nous offrait à lire vingt et une nouvelles, chacune en lien avec une station du métro montréalais, grâce à son recueil de nouvelles Titre de transport en 2014 – finaliste du Grand Prix littéraire Archambault. Elle nous revient maintenant avec son premier roman, Villégiature, disponible en librairie dès le 29 septembre. Cette fois, l’hôtel est le lieu investi, un lieu dans lequel on n’entre pas sans quelques remords, où se trouvent les accusés qui cherchent leur salut. Aveuglés par leur sort, les personnages aux voix exaltées de la romancière sauront captiver votre attention.

Vanessa Courville

 

DES NOUVELLES NOUVELLES DE TA MÈRE, Collectif – Les éditions de Ta Mère

nouvellesnouvellesdetamere-web

L’an passé paraissait l’étonnant collectif Des nouvelles de Ta Mère aux Éditions de Ta Mère. Recueil de textes que la maison définissait comme « un sac à surprise littéraire » et que notre collaborateur Charles Quimper qualifiait d’ « éminemment jouissif, dans le genre ». Cette année, la jeune équipe récidive avec un nouvel ouvrage collectif, Des nouvelles nouvelles de Ta Mère. D’un guide pour jouer aux billes comme dans les années 90 à l’homosexualité potentielle de Batman et Robin, les auteurs invités explorent une fois de plus les formes et les sujets qui les intéressent. Comme l’écrivent si bien Les Éditions de Ta Mère : « n’importe quoi est un excellent thème pour un collectif »!

Julien Fortin